Taguée, interloquée et finalement connectée…

J’ai suivi un loonnnnng chemin avant d’écrire ce post.

Tout à commencé par un le « tag » de la bikette,  , (et je la remercie), par le biais de ceci :

liebster2

(au départ, cela s’appelle, Liebster Awards, mais en copiant l’image, la voilà qu’elle se transforme en une sorte de pub Overblog, allez comprendre?? la fée marketing d’internet??)

Pour celles qui, comme moi ne sont pas « au top » côté jargon de la blogosphère: être « taguée », c’est un peu comme si quelqu’un vous voyait tous les jours dans un café (en fait sur internet, en visitant les blogs) sans vraiment vous parler, et qu’un beau jour, il ou elle engageait la conversation en invitant d’autres personnes sympas à ce joindre à cette conversation, ces autres personnes étant présentes, elles-aussi, à ce café, tous les jours. Ainsi, les jours suivants, on se parlerait plus facilement, uniquement si on a envie et surtout on se connaîtrait tous un peu mieux et aurait de se connaître encore, et d’en inviter d’autres aussi…

Dans les faits, on me demande de parler de moi (j’ai déjà l’impression d’en dire beaucoup sur le blog), puis de répondre à 11 questions et de proposer la même chose à 11 autres blogs, c’est le principe de la pyramide ou du mouvement en chaîne.

Donc, j’ai été taguée, gros, très gros moment de solitude.

Je ne répondrai pas (en tout cas pas vraiment, plutôt d’une manière détournée) à ce tag et voilà pourquoi:

Etant peu connectée au monde virtuel, bien que de plus en plus et cela me pose  des questions, je visite peu les blogs, mais lorsque je les visite, je prends mon temps, j’ai l’impression de connaître un peu la personne et de prendre régulièrement de ses nouvelles, j’en visite régulièrement une quinzaine (et la Bikette en fait partie!). Mais j’en visite surtout des déjà connus, je ne pouvais donc décemment pas les taguer!!

j’avoue, j’aime beaucoup que l’on me visite, mais je sais que parmi la nébuleuse et la qualité des autres blogs, je suis une poussière, l’important n’est pas là, j’aime surtout beaucoup les rencontres.

Pour l’instant, je suis assez sélective dans mes choix, il y a toujours une raison qui m’attire régulièrement vers un blog. Je me dis que, quitte à être derrière son ordinateur, et donc dans le virtuel, autant essayer de « fabriquer » un lien réel grâce au virtuel. Cela ne m’empêche pas, parfois de « piquer » des idées, des tutos, des recettes sur des blogs sans y revenir!! (shame on me) et sans même laisser un message (là j’ai honte, vraiment, mais je laisserai cette phrase: osez me dire que vous ne l’avez jamais fait?!)

Parfois, je découvre un blog qui me plaît, puis je l’oublie, et , fortuitement je retombe dessus au gré de mes recherches,  je me dis alors que cela doit être un blog qui me botte sûrement une personne avec qui je pourrais peut-être échanger, je me retrouve alors à le suivre régulièrement.

Donc, la suite de mon cheminement après ce « taguage »: certes je visite régulièrement, pour l’instant,  peu de blogs, sûrement par manque de temps, mais pas seulement. Alors, comment font les autres? ceux et celles qui en suivent un nombre presque indécent?

Je me retrouve sur Pint***.

Je me prends une claque sur chaque joue.

Je suis has been, totalement, et je ne mettrai pas cela sur le dos de l’âge, mais bien sur moi, sur mon manque d’engouement pour tout ce qui touche au mouvement qui me fait trop penser à Panurge, non je ne suis pas sur Face***, ni sur Tw***, ni sur Pint**** donc et je n’ai pas d’I-biipp et j’en passe.

Pour faire court, après ma visite sur Pint**: j’en ai rêvé la nuit, je n’y ai pratiquement rien compris, je me suis retrouvée avec des pins, des abonnements, des tableaux à gogo, des choix à faire….. et là j’ai compris à quel point internet est un univers quasiment infini et qu’il peut nous MANGER!!!

Comment font les autres? ils suivent vraiment tous ces gens auxquels ils sont abonnés? ils trouvent vraiment des trucs intéressants tous les jours?? ils passent combien de temps pour tout ça??? dites-moi, dites-moi, je veux savoir!!!

J’ai décidé de réfléchir et de me recentrer sur moi-même et mes attentes.

Verdict: je savais, mais j’en suis encore plus sûre, que je vis d’une manière décalée, un peu « vintage » voire ringarde. Mais j’aime quand même être connectée, un peu quoi, juste pour que cela reste du plaisir.

J’ai finalement trouvé Hellocotton, que tout le monde connaît mais moi je découvre, j’ai trouvé ce site bien fait, d’abord, j’ai compris le fonctionnement, c’est clair, rangé et plutôt sympa pour trouver facilement des blogs qui sont susceptibles de nous intéresser, et… je me suis abonnée, on verra comment cela évolue.

Reste une question: Je continue à vivre chez les Bisounours ou je me dévergonde?

Bon, allez, je retourne tricoter.

♥♥♥

Publicités

7 commentaires

  1. J’ai aimé ton analogie avec le café, c’est vraiment à ça que peut ressembler le net, avec une petite pointe de voyeurisme en plus; et pourtant on y participe !
    Tout comme toi je n’ai aucune prétention avec mon blog, à côté des machines que l’on voit c’est sur que ce n’est rien mais j’aime ce partage qui peut en découler.
    Pour le « tag » je ne savais pas trop quoi faire non plus, surtout car j’essaie de me poser des limites car j’ai l’impression de montrer déjà beaucoup de choses perso sur mon blog, mais j’ai craqué pour faire plaisir à la compère et en me disant « allez une petite fois ».
    Quant à hellocoton j’ai découvert ça il y a à peu près un mois mais ça me fait l’effet dont tu parles pour les autres sites: trop d’infos, trop de blogs, on pourrait finir par y passer tout son temps. Alors entre ravelry, Facebook, les mails, maintenant hellocoton, je sens que je suis souvent prise dans une routine virtuelle et ça me gêne un peu … Alors j’essaie de faire attention … Et encore heureux je n’ai pas de téléphone relié à internet sinon je crois que ça serait la cata.
    Bref merci pour cet article et restons connectées quand même, de façon raisonnable !!!!
    Tricote bien !!! Et moi aussi j’y retourne, tu vois ça m’énerve je ne peux pas m’empêcher de faire un tour sur la tablette au bout d’une demie heure de tricot !!!!!!!!!! :-S

    1. merci!! et je suis heureuse de ne pas être la seule!! on « cassera » sûrement un jour le virtuel lors d’un tricot’thé pour se voir en vrai?!!! en tout cas, avec plaisir! à bientôt.

  2. Un petit message pour te déconnecter de ton tricot ;o), merci pour tes petits commentaires (j’ai un poil de retard), tout d’abord oui, j’espère bien qu’on pourra se faire rapidement une petite soirée et veiller un peu plus tard. Fallait me le demander, le livre! J’en ai plein à la maison. En tout cas, ça me fait bien plaisir qu’il te fasse rire, je l’ai écrit pour sourire et passer un bon moment de détente. Pour l’instant, les retours que j’ai me le confirment, tant mieux.
    Bon, l’hiver est encore sévère, j’espère que tu tricotes des habits bien épais parce que ça CAILLE!!!
    Des grosses bises à toute la famille et à très vite,
    Ben (L’aviernonais (euh, je sais pas si ça se dit) )

    1. merci Ben, je viens de finir ton livre (pour ceux qui lisent le commentaire, le titre est: « et sinon, vous faites quoi dans la vie? » B.CHAUVET), le fil conducteur est bien l’auto-dérision et l’humour! bravo! et à très vite sur ton site sûrement avant une petite bouffe!!!

  3. Belle réflexion… le recul, c’est rare (encore plus peut-être dans ce monde virtuel où on a tendance à réagir tout de suite). Je sais que je passe beaucoup (trop ?) de temps à visiter des blogs, c’est sans doute ma manière de m’adapter à une vie beaucoup plus isolée qu’avant – passer de la ville et une vie professionnelle bien remplie à un congé parental dans un petit village, c’est sûr que ça change ! – je me rends compte aussi de combien cela peut faire oublier parfois « la vraie vie » ou du moins trop empiéter sur elle…
    Hellocoton, j’ai pas du tout compris comment ça marche, alors tu vois. 😉 Sans compter Pinterest ou autres, j’en reste à mon blog (je suis même pas sur FB) et c’est très bien comme ça !
    En tout cas, j’étais contente de lire ce que tu as écrit dans cet article, et finalement ça en apprend bien plus sur toi que les réponses à un tag. 😉

    1. Merci pour ton commentaire (on se sent moins seule ou isolée lorsque des liens même virtuels, se nouent, en effet!)
      Ta dernière phrase prouve que tu as compris « pile-poil » le sens de mon post…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s