Comment fusiller un joli patron, 2ème (2nde?) partie

Comme je le disais la dernière fois, je visite souvent madame « Lapouleàpetitspas » et je rêvasse beaucoup devant ses créations. Son point fort en couture il me semble, c’est de nous concocter des tutos archi-simples qui nous permettent, à nous, à moi, les couturières trèèèès débutantes , d’oser se lancer.

Donc, après avoir vu ça , je n’ai pas longtemps hésité. Me voilà en quête du tissu crépon noir chez le seul vendeur de tissu abordable près de chez moi, j’ai nommé: Mondial T. et je ne le nommerai qu’une fois car je n’irai plus, c’est décidé ! (cet achat, c’est le point final de mes déceptions chez eux, jamais ce que je cherche, en gros, jamais ce que la Poule préconise, juste des tissus de grand-mère, même pas kistch, même pas agréables au toucher, et je m’arrêterai là…). Ne voulant pas repartir bredouille, je décide tout de même de prendre un coupon du tissu se rapprochant le plus de celui recherché, mais ce n’est sans compter mon manque d’expérience et donc mon manque d’anticipation quant aux péripéties qui m’attendent!!!

Ne souhaitant pas dépenser trop ( pingre tu es, pingre tu le resteras), je me dis que je trouverai sûrement chez moi, du biais ou du tissu me permettant de fabriquer un biais.

Voilà, j’ai tout ce qu’il me faut.

Je me lance dans l’ouvrage facile, je découpe et je commence à essayer de placer mon pseudo-biais (car, pour l’encolure, ce n’en est pas un, c’est un ruban). Je vous passe les détails, le tissu est impossible à coudre, placer un ruban en guise de biais c’est tout simplement n’importe quoi, la cata!

Sur la photo je n’ai pas terminé la deuxième manche, car, je ne sais pas pourquoi, je ne trouve plus la motivation……………et là, je me rends compte que même la photo  me montre à quel point c’est triste cette histoire « d’une petite bonne femme qui aimerait tant se faire une jolie robe s’en trop de mal et qui, même avec la meilleure volonté, se rend bien compte qu’elle n’est pas douée ». Et non je n’exagère pas, je suis dégoûtée, pour une fois que je prends réellement du temps pour coudre, ce n’est qu’une succession de déceptions. Non  alors, on ne rigole pas avec la couture! j’espère qu’un jour j’aurai le déclic, comme pour le tricot!

 

Mon conte merveilleux n’est pas terminé:

la cerise sur le gâteau la voilà:

 

 

DSC_0121

mhhhh je vais être très chouette dans cette tenue un rien aguicheuse voire totalement ridicule!

 

Bon, tout n’est pas perdu car j’ai un trait de caractère en particulier: je suis têtue (je préfère opiniâtre ça sonne mieux..humhum..), donc je suis sur le point d’essayer de régler le problème de la transparence grâce à une commande de tissu toute récente pour faire une doublure légère et du vrai biais noir pour refaire l’encolure. Néanmoins, je le sens mal, très mal.

 

♥♥♥

Publicités

6 commentaires

  1. Ah ouis, quand même ! Je comprends ta déception… et je compatis, parce que c’est hyper rare que je couse pour moi et quand c’est un raté, je suis très très dégoutée…
    J’ai regardé le biais de la poule, il est parfaitement cousu, c’est « louche »… je sais qu’il existe des pieds spéciaux pour poser le pied, c’est peut-être ce qu’elle utilise parce que prendre un tissu (froncé en plus) en sandwich comme ça, avec une couture aussi nette, c’est pas évident (j’ai essayé déjà). Le biais tout fait aide bien, c’est clair – moi, j’ai investi dans un « appareil à biais » qui te plie le tissu tout bien avant que tu ne le repasse, c’est nettement mieux déjà.
    Et pour les emmanchures… il faut de la pratique, je pense, être bien minutieux et poser plein d’épingles (c’est ce que j’ai fait pour la robe que je viens de me finir et le résultat est enfin comme je veux ! – bon, ma robe, je peux pas la mettre pour cause de temps moche et glacial, on peut pas tout avoir ! 😉 ).
    … comme on dit, c’est en forgeant, tout ça… et ton obstination va te servir (moi aussi, je suis super obstinée, mes anciens collègues avaient dû trouver toutes les manières diplomates de le dire ! 😛 ).
    … et merci de montrer aussi tes déboires parce que quand tu lis les blogs et que tu vois tous ceux qui réussissent des merveilles sans difficultés, et que tu t’y essaies et que tu en vois de toutes les couleurs… ben tu te sens très seule !

    1. ahh merci! j’approuve1000 fois ton dernier paragraphe, et comme tu es la 2ème personne à me donner ce conseil de poser beaucoup d’épingles, c’est sûr, je vais m’y coller! pour l’appareil à biais, je vais attendre de progresser un peu car j’avais déjà acheter un autre outil (un tout mini fer) et je m’en sers si peu, j’ai honte…

  2. Ah la la la couture je n’ose pas non plus m’y lancer !! Et c’est sur que le côté transparent est fort gênant !! Mais je suis sûre que tu vas y arriver !!

  3. Surtout ne pas baisser les bras! Les grands moments de solitude devant la MAC ou la surjeteuse: Grrrrrrrr, je connais!!!! (J’ai même déjà pleuré, si, si mais chuuuuuut, faut pas le dire). Tu as raison d’être obstinée (c’est vrai que ca sonne mieux que têtue…), je me suis rendue compte que c’est la seule manière de progresser en couture. Donc du biais tout neuf, pleins d’épingles à poser partouuuuut pour que rien ne bouge, une tite robe légère à mettre en dessous ou un legging (si tu aimes) et te voilà arpentant les rues dans une tenue HOME MADE et ça c’est plus que top ;).
    On veut les photos finales, bien sûr!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s