Coudre ses serviettes hygiéniques

c’est peut-être un peu rétro….

Qu’importe, j’écoute mon cœur et ma raison: j’aime essayer de faire des choses de mes mains et si cela peut en plus permettre d’agir, même un tout petit peu, pour la planète (car en utilisant ces serviettes, on jette beaucoup moins forcément) et ma santé (car les serviettes classiques du commerce sont pleines de produits pas bon pas bon…) par la même occasion, alors allons-y!

Comme le Petit colibri, dans le conte amérindien, je « fais ma part »….(petit clin d’oeil à Pierre Rabhi qui en a fait son leiltmotiv…

Donc, ma petite contribution…..la voici:

DSC_0126

J’ai trouvé le patron chez « Better than butter » et je la remercie (j’ai d’ailleurs piqué sa recette de dentifrice et j’en suis ravie) , n’ayant pas réussi à le télécharger pour l’imprimer, je l’ai recopié en suivant ses indications de mesures et je me suis servie d’une règle de couture (avec un côté arrondi) , aucune difficulté, il suffit de se lancer.

DSC_0123Pour le tissu, j’ai donc utilisé:

-un reste de serviettes/gant de toilette pour la partie absorbante à l’intérieur,

-un coupon de coton doux pour la partie en contact avec la peau,

-un tissu imperméable, sur les sites visités, on appelle cela du PUL (moi j’avais du tissu, genre « occultant » et ça va très bien.

J’ai aussi choisi de fixer un bouton pression, mais on peut coudre un bouton si on préfère.

DSC_0122Petite précision concernant le patron:

il faut découper la partie rectangulaire à l’intérieur du dessin du patron pour pouvoir se servir de ce patron sur le tissu absorbant.

On se sert ensuite de la partie extérieure (la plus grande) du patron pour découper cette forme dans les deux autres tissus.

La partie intérieure du patron (la forme arrondie plus petite) sert de repère pour la couture.

DSC_0124

J’ai testé MA serviette et franchement, c’est très confortable et facile à utiliser car les boutons pressions permettent de la fermer une fois qu’elle est usagée. Comme je l’avais déjà expliqué ici, j’utilise des coupelles pendant la période fatidique, ces serviettes sont donc pour moi un complément.

Je sais que certaines filles ne se servent que de ça, elles ont donc des serviettes plus grandes, plus absorbantes et c’est aussi facile à faire.

Je prévois de me coudre un petit sac  de rangement. Le bémol, c’est que je ne n’aime pas trop que quelqu’un puisse « tomber » dessus dans le bac à linge sale, du coup, je vais réfléchir aussi à un rangement rien que pour moi avant le lavage 😉

J’ai aussi commandé des « vraies » serviettes lavables chez Plim, elles ont l’air très bien, très douces, mais je ne les ai pas encore testées, je les trouve toutefois hors de prix.

DSC_0125

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s