à la maison Zen

l’abus de lingettes…

J’avais entendu à la radio, il y a quelques mois, parler d’un produit chimique présent dans les lingettes pour bébé pouvant favoriser …. on ne sait quoi…

Je n’utilise jamais de lingettes pour plusieurs raisons (écologiques et économiques) et cela confortait mon choix.

Puis, petit à petit, je me penche un peu plus sur le sujet, et j’essaye de retenir le nom de ce fameux produit finissant par -ol.

Le Phyénoxénathol.

J’enquête (les grands mots tout de suite, en fait je fais une recherche gooogle …) et je tombe sur ce site officiel    qui établit clairement le risque pour les bébés (et pourquoi pas pour tout le monde d’ailleurs?) et cela concerne beaucoup de produits, ni une, ni deux j’inspecte mes produits habituels pour bébé.

Et vlan, l’abus! le lait de toilette qui commence par mix et finit par a, que j’utilise régulièrement en contient, pratiquement tous les produits cosmétiques non bio en contiennent!!!!

Et pourquoi sont-ils encore en vente???

Comme pour le Bisphénol, il faut attendre 4 ou 5 ans avant qu’il soit interdit! en attendant, je suis prête à parier qu’un pourcentage ridicule de mamans sont au courant de ce problème ( qui n’en est qu’un parmi d’autres).

Résultat: Je termine moi-même le MB et décide d’investir dans un liniment oléoalcalin à la pharmacie (je découvre plus tard qu’il existe en grande surface moins cher), pour la crème solaire, idem une bonne Avène 50+ pour toute la famille (sans aucun trucs interdits : ni paraben, ni phyénoxénathol, ni parfum;..) mais chère.

Par hasard, je tombe en ce moment sur plusieurs sites  (clic: j’adore cette recherche goggle, colorée et écolo) qui parlent des lingettes en tissu lavables, à acheter ou à se faire soi-même, j’y pense mais il faut que je me bouge car le dernier rejeton va bientôt être propre (ça servira toujours pour d’autres usages).

ici un super post tout écolo à ce sujet! j’avais investi moi aussi dans des couches lavables (sur ce site mais d’une marque qui ne semble plus exister) et je ne les ai utilisées que pour mon n°2 (elles dorment dans mon placard je vais tenter de les vendre), pourtant c’est très bien fait, mais je n’avais pas de sèche -linge et je n’arrivais pas à « fournir » puis, par facilité, j’ai laissé tomber (honte à moi).

DSCI0001 (1)

allez, indignons-nous!!

♥♥♥

Publicités

Nuances

Je ne sais pas pourquoi, j’aime les nuanciers… j’adore (pourquoi il me souligne « nuanciers » en rouge le monsieur correcteur du blog??? ça n’existe pas ce mot?).

DSCI0011DSCI0010

Nuancier alpaga de chez caserita, sur mon fridge (et tout à côté: le cadeau de fête des mamounes du lardon n°2… c’est beau… j’aime…. et le moment magique où il l’offre avec sa petite voix: bonne fête maman en me tendant le paquet rouge vif….. haaaaa)

 

Ci-dessous, le lardon n°3, rien à voir avec le thème du jour mais je suis éclectique comme fille et blonde en même temps, donc quand une idéee me passe par la tête je la dis illico, et en langage blog ça donne ça en plein milieu d’un post:

Lardon n°3 il m’a bien amusée  et puis, on est jeudi, c’est son jour!  je ne travaille pas,  pour être avec lui!

C’est mon  lardon, il aime faire du lard (19 d’IMC quand même…), du « lard contemporain corporel« .

*IMC: Indice de Masse Corporel (poids sur taille au carré en cm) jamais vu un enfant aimer autant manger (délectation, silence, propreté sont ses maître-mots à table, mais juste à table….)

DSCI0015

Plus sérieux et utile, le livre de nuances Pantone vraiment beau à avoir et/ou à voir:

DSCI0013

Je l’ai acheté il y a plusieurs mois, que dis-je j’ai littéralement sauté dessus ! (après l’avoir commandé, bah oui, j’habite à la campagne et ma petite librairie adorée, elle n’a pas toujours tout en stock…. pas grave).

C’était après avoir vu ce post chez « plus près d’acapulco », elle explique très bien le contenu de ce livre et son utilité, voici quelques unes des pages qui m’ont déjà inspirées pour des raisons très différentes.

En passant, visitez le blog: « plus près d’acapulco », elle fait des choses tout simplement fantastiques, avec beaucoup de goût et de talent et elle a ouvert sa boutique de laine: ici:  PurPle Laines

dès que mon porte-sioux se regonfle un peu, j’y courrai, pour l’instant je rêve devant ses créations et ses laines…

suite de Pantone:

DSCI0014

Extraits:

DSCI0005 DSCI0006 DSCI0007 DSCI0008   DSCI0012

Ce très beau livre, bien documenté et dont la mise en page est très originale peut être une aide pour s’habiller (choisir quoi mettre avec ce petit haut un peu flashy, ou celui d’une couleur improbable mais qui nous a fait de l’oeil sans que l’on puisse résister…),  ou bien encore pour décorer un intérieur (Môsieur et moi nous en somme servis pour choisir les couleurs du petit appartement qu’il a entièrement fait sur une partie de la maison… il vient de terminer, 5 ans de boulot de dingue…du coup on a choisi les couleur de la page : » rester zen »…) ,

sinon, pour le plaisir des yeux et pour se culturer aussi ce livre est pas mal….par contre ça ne m’aide toujours pas pour faire des photos moins floues!

♥♥♥

Trilogie

En ce moment, je dévore cette trilogie, donc trois photos:

DSCI0001 (1)

J’avais acheté le premier tome, il y a bien deux ans (vu l’état du livre, on voit qu’il m’a suivi un moment) et je n’ai jamais réussi à aller plus loin qu’une centaine de pages. Certes, j’étais peu disposée à la concentration puis-qu’ayant tout juste accouchée, mes neurones demandaient un répit. Mais tout de même, j’ai eu du mal à m’accrocher aux personnages au départ.

Puis je m’y suis remise dernièrement et je n’en décolle pratiquement plus.

DSCI0003 (3)

Comme dans beaucoup de livres qui me touchent, je retrouve sûrement des aspects de ma vie. Je suis impressionnée par la façon dont l’auteur réussit à décrire, par leurs comportements, les caractères des personnages principaux.

Ce qui m’interpelle à ce sujet, et c’est une question qui me taraude très souvent, c’est le clivage éternel entre deux façons de voir le monde selon qui l’on est :

soit on essaye d’être entier et de vivre sa vie avec les autres et en les aimant du mieux que l’on peut pour être heureux avec ce (et ceux) que l’on a, tout en n’ayant pas peur de regarder sa conscience en face chaque matin;

soit on cherche à être heureux en étant avide d’argent et de choses pour briller aux yeux d’autrui ou juste pour être sûr d’avoir tout ce que l’on veut tout le temps, peut-être même en réussissant à se regarder en face dans la glace chaque matin, (mais peut-être pas vraiment droit dans les yeux).

Dans les deux cas, rien n’est immuable, tout peut évoluer, mais dans les grandes lignes, on reste toujours le même.

C’est une idée que Catherine Pancol, à travers ses personnages touche en plein cœur et développe subtilement en faisant évoluer la conscience de chacun d’entre eux. J’en suis exactement à la moitié, je m’attends encore à des surprises!

DSCI0005 (1)

En prolongeant ce raisonnement de manière dichotomique, j’en arrive au clivage politique gauche -droite. Et là, je deviens carrément binaire voire inintéressante.

J’écoute en bande-son ROVER. (je n’adhère pas autant qu’Asaf Avidan mais ça le fait quand même).

J’ai une question:

Aimez-vous lire tout en écoutant de la musique bien choisie? (même une réponse binaire du type Oui ou Non me va 😉 ), mais j’aimerais quand même connaître votre avis….

Edit totally out of subject: 33″57 l’homme enfin qualifié pour les championnats de France, ♥♥♥

Taguée, interloquée et finalement connectée…

J’ai suivi un loonnnnng chemin avant d’écrire ce post.

Tout à commencé par un le « tag » de la bikette,  , (et je la remercie), par le biais de ceci :

liebster2

(au départ, cela s’appelle, Liebster Awards, mais en copiant l’image, la voilà qu’elle se transforme en une sorte de pub Overblog, allez comprendre?? la fée marketing d’internet??)

Pour celles qui, comme moi ne sont pas « au top » côté jargon de la blogosphère: être « taguée », c’est un peu comme si quelqu’un vous voyait tous les jours dans un café (en fait sur internet, en visitant les blogs) sans vraiment vous parler, et qu’un beau jour, il ou elle engageait la conversation en invitant d’autres personnes sympas à ce joindre à cette conversation, ces autres personnes étant présentes, elles-aussi, à ce café, tous les jours. Ainsi, les jours suivants, on se parlerait plus facilement, uniquement si on a envie et surtout on se connaîtrait tous un peu mieux et aurait de se connaître encore, et d’en inviter d’autres aussi…

Dans les faits, on me demande de parler de moi (j’ai déjà l’impression d’en dire beaucoup sur le blog), puis de répondre à 11 questions et de proposer la même chose à 11 autres blogs, c’est le principe de la pyramide ou du mouvement en chaîne.

Donc, j’ai été taguée, gros, très gros moment de solitude.

Je ne répondrai pas (en tout cas pas vraiment, plutôt d’une manière détournée) à ce tag et voilà pourquoi:

Etant peu connectée au monde virtuel, bien que de plus en plus et cela me pose  des questions, je visite peu les blogs, mais lorsque je les visite, je prends mon temps, j’ai l’impression de connaître un peu la personne et de prendre régulièrement de ses nouvelles, j’en visite régulièrement une quinzaine (et la Bikette en fait partie!). Mais j’en visite surtout des déjà connus, je ne pouvais donc décemment pas les taguer!!

j’avoue, j’aime beaucoup que l’on me visite, mais je sais que parmi la nébuleuse et la qualité des autres blogs, je suis une poussière, l’important n’est pas là, j’aime surtout beaucoup les rencontres.

Pour l’instant, je suis assez sélective dans mes choix, il y a toujours une raison qui m’attire régulièrement vers un blog. Je me dis que, quitte à être derrière son ordinateur, et donc dans le virtuel, autant essayer de « fabriquer » un lien réel grâce au virtuel. Cela ne m’empêche pas, parfois de « piquer » des idées, des tutos, des recettes sur des blogs sans y revenir!! (shame on me) et sans même laisser un message (là j’ai honte, vraiment, mais je laisserai cette phrase: osez me dire que vous ne l’avez jamais fait?!)

Parfois, je découvre un blog qui me plaît, puis je l’oublie, et , fortuitement je retombe dessus au gré de mes recherches,  je me dis alors que cela doit être un blog qui me botte sûrement une personne avec qui je pourrais peut-être échanger, je me retrouve alors à le suivre régulièrement.

Donc, la suite de mon cheminement après ce « taguage »: certes je visite régulièrement, pour l’instant,  peu de blogs, sûrement par manque de temps, mais pas seulement. Alors, comment font les autres? ceux et celles qui en suivent un nombre presque indécent?

Je me retrouve sur Pint***.

Je me prends une claque sur chaque joue.

Je suis has been, totalement, et je ne mettrai pas cela sur le dos de l’âge, mais bien sur moi, sur mon manque d’engouement pour tout ce qui touche au mouvement qui me fait trop penser à Panurge, non je ne suis pas sur Face***, ni sur Tw***, ni sur Pint**** donc et je n’ai pas d’I-biipp et j’en passe.

Pour faire court, après ma visite sur Pint**: j’en ai rêvé la nuit, je n’y ai pratiquement rien compris, je me suis retrouvée avec des pins, des abonnements, des tableaux à gogo, des choix à faire….. et là j’ai compris à quel point internet est un univers quasiment infini et qu’il peut nous MANGER!!!

Comment font les autres? ils suivent vraiment tous ces gens auxquels ils sont abonnés? ils trouvent vraiment des trucs intéressants tous les jours?? ils passent combien de temps pour tout ça??? dites-moi, dites-moi, je veux savoir!!!

J’ai décidé de réfléchir et de me recentrer sur moi-même et mes attentes.

Verdict: je savais, mais j’en suis encore plus sûre, que je vis d’une manière décalée, un peu « vintage » voire ringarde. Mais j’aime quand même être connectée, un peu quoi, juste pour que cela reste du plaisir.

J’ai finalement trouvé Hellocotton, que tout le monde connaît mais moi je découvre, j’ai trouvé ce site bien fait, d’abord, j’ai compris le fonctionnement, c’est clair, rangé et plutôt sympa pour trouver facilement des blogs qui sont susceptibles de nous intéresser, et… je me suis abonnée, on verra comment cela évolue.

Reste une question: Je continue à vivre chez les Bisounours ou je me dévergonde?

Bon, allez, je retourne tricoter.

♥♥♥

alerte, baleine à l’horizon: LE TRICOT CHAVIRE!!!

DSCI0010

Vous vous souvenez du JAUNE MOUTARDE? et bien je viens de finir le PRUNE!

DSCI0004

Plus précisément, pour l’instant, il est en mode blocage et sur l’envers, j’espère que cela va aussi bien fonctionner que les autres fois.

Sur photo cela fait peur et si celle à qui il est destiné me lit, elle va se demander si j’ai tricoté ou si j’ai dépecé un animal venu d’ailleurs!!!!

Edit du jour après avoir visité leblogàhistoires et son très pratique article sur le blocage: oui, j’utilise le blocage centrale vapeur pour des ouvrages qui ne sont pas trop épais et en faisant très attention à la chaleur du fer trèèès douce (l’utilisation d’une patte mouille comme le blogàhistoires me semble plus raisonnable, mais là pour le gilet, j’utilise la méthode: « mouillage du tricot puis picage avec des épingles aux dimensions voulues », on attend que cela sèche et c’est tout.

 

Je n’ai pas été très productive côté tricot ces temps-ci, mais quand je vois les ouvrages de certains blogs, mon éternel manie de me dévaloriser surgit et je n’ose plus rien entreprendre, non mais, regardez ça, ça, ça,ça et j’en passe!!!!

Je suis plutôt dans ce genre là en ce moment:

en blonde et moins surfait, mais l’idée est là….

La preuve en est je ne tricote pas, notre temps libre est consacré aux enfants et notamment à un nouveau sport: « le ski en pointillé« : un avec les enfants, l’autre qui fait son petit tour et la fois suivante on fait l’inverse!!!

Quand même, cela vaut le coup de voir nos enfants découvrir les sensations de glisse.

DSCI0008

z’avez vu l’homme en position chasse- neige sexy et serrage à bout de bras et en lévitation du n°2 (le roi du monde qui faisait moins son malin sur les spatules!!!!)

Le moment de sustentation est épique aussi!

DSCI0012

L’objectif est bien de passer le plus de moments possibles ensemble et de se dépenser (soi, pas le porte-monnaie), là j’en viens à mon idée première:

Oui, je tricote moins car j’essaye de bouger plus!!!! mais je compte bien réussir à concilier les deux bientôt!

Je bouge,  j’essaye de faire du sport (hein quoi j’ai dit un gros mot?) et j’avoue j’avoue, je fait plus de ménage (bouh!) (je travaille aussi, mais ça c’est une autre vie)

Donc, pour l’instant: une séance de cuisse-abdo-fessiers en salle  et une séance de course à pied à l’extérieur par semaine,  c’est un minimum mais déjà pas facile de s’y tenir vu l’emploi du temps et la fatigue.
Je n’y arriverai pas, mais alors pas du tout, sans les encouragements et les conseils du skieur-coureur-tennisseur-nageur-véloteur-bricoleur-déneigeur…- ci-dessus et si je ne voyais pas, pour moi, tous les bienfaits qui n’ont pas de prix: meilleure humeur, plus de tonus, perte de poids, moins de stress, plus d’énergie… ça vaut vraiment la peine de transpirer! (et de moins tricoter???)

J’ai un objectif côté sport est j’espère y arriver (genre une course ou un temps sur 10 km , mais pour l’instant j’encourage les autres, comme lui, et lui  et ceux qui n’ont pas de blogs (ils ont sûrement un profil FB mais je suis encore loin de cette planète !) et puis tiens! j’encourage, par le biais de ce post, toutes celles et ceux qui s’y mettent, qui souffrent mais qui tiennent le coup!!

♥♥♥

C’est beau mais c’est froid

DSCI0034

photos prises cachée derrière les fenêtres, bien au chaud, on ne dirait pas que je suis née là, franchement, j’ai honte, je n’arrive presque plus à sortir le bout du nez !

au premier plan, c’est le toit de chez moi, non, non il ne neige pas beaucoup…

DSCI0033

Alors on se réchauffe comme on peut,

DSCI0058

petit(s) luxe(s) :

  1. manucure OPI (prune foncé)
  2. Poêle à pellets Ruegg
  3. tricot en cours laine NEPAL de chez Drops (à prix doux)

DSCI0056

NB pour celles qui ont des yeux de lynx: Le petit cache-cœur  mélange Alpaga et mohair avec une doublure à pois, m’a été donné, je l’aime beaucoup avec ses tons prune, bleu marine, marron, vieux rose (il est de chez One Step).

Au fait, chez nous le petit Jésus est bien arrivé, (avec tout le tralala autour, quoique cette année c’était vraiment le pied) mais il s’est trompé de moyen de transport et en plus il a atterri dans un endroit, heu, pour le moins… heu, inattendu, pour ne pas dire: ubuesque (terme employé ad-hoc et volontairement, car provenant du roi Ubu et vu le lieu, on comprend mieux….. mais si…. un petit effort., pffff….. le trône!!!!!) . C’est quand même plus sympa comme jeu de mots que celui que je voulais écrire en premier mais que je ne résiste pas de noter en tout petit quand même: c’est un endroit à chier….. humm hummm je me cache.

DSCI0044

♠♠♠