couture Zen

housse pour guitare

Je me suis lancée en totale liberté dans la confection d’une housse de guitare pour la guiguite de mon 2ème petit gars. J’ai pourtant cherché du tutos sur internet, mais je n’en ai pas trouvé.

Le tissu vient du site « alittlemercerie » c’est un tissu Michael Miller.

2016 (23)Je suis plutôt contente du résultat pour une débutante, c’est sûr, sinon je n’oserai peut-être pas le montrer ici. C’est le problème des blogs, souvent notre égo prend le dessus sur la finalité du contenu de l’article rédigé. D’ailleurs je ne montre pas l’intérieur car mes coutures sont trop moches. J’ai eu du mal à régler la machine à coudre que je ne connaissais pas.

J’ai utilisé une doublure imperméable pour l’intérieur et un molleton pour la protéger contre les chocs, il fallait d’abord bien coudre tous ces morceaux ensemble et coudre des lignes dessus pour fixer le tout.

J’ai d’abord beaucoup cogité sur les étapes à suivre, j’ai scruté la housse qu’on a déjà à la maison, et j’ai tout noté.

J’ai laissé mijoter un bon moment  car j’avais un peu la trouille, j’avoue.1ère énorme erreur, j’ai oublié de plier mon patron en deux pour qu’il soit bien symétrique… shame on me!

2016 (14)

2ème erreur, j’ai utilisé une fermeture éclair que j’ai dans mon énorme stock (je ne blague pas, je dois avoir 200 ou 300 fermetures éclair que j’avais acheté sur le bon coin à un gamin qui vendait les stocks du magasin de ses grands parents, à un prix imbattable de 10 c la fermeture…j’en ai des trucs à coudre avec tout ça!)

Bref, même la plus grande des fermetures (79 cm) n’est pas assez grande, il manque qqles centimètres (on a frôlé la cata car la guitare rentre juste juste).

2016 (15)

Pour le reste , tout s’est bien passé, sauf que j’ai eu du mal à monter mon biais proprement et comme mon patron n’était pas symétrique, les bords n’étaient pas toujours raccords, donc le biais n’était pas toujours bien couvrant….mais aucun trou à l’horizon, c’est le principal.

2016 (18)

avant la pose du biais: mon loulou est déjà conquis!!2016 (20)

Après la pose du biais et des sueurs froides en rentrant la guitare à l’intérieur….

2016 (22) ♪♪♫

Calendrier de l’avent

Grâce  à quelques morceaux de toile de jouy, de feutrine et de flanelle, voici ma version du calendrier de l’avent de Marie-Claire Idées de ce mois -ci :

DSC_1539[1]

Cela n’est pas si long à faire finalement, mise à part le découpage des numéros en feutrine.

DSC_1537[1]Pour la 1ère fois cette année, mes loulous ont un calendrier de l’avent, il me reste une journée pour remplir les poches de toutes petites choses pour 3 mouflets…

DSC_1538[1] 25

 

 

Coudre ses serviettes hygiéniques

c’est peut-être un peu rétro….

Qu’importe, j’écoute mon cœur et ma raison: j’aime essayer de faire des choses de mes mains et si cela peut en plus permettre d’agir, même un tout petit peu, pour la planète (car en utilisant ces serviettes, on jette beaucoup moins forcément) et ma santé (car les serviettes classiques du commerce sont pleines de produits pas bon pas bon…) par la même occasion, alors allons-y!

Comme le Petit colibri, dans le conte amérindien, je « fais ma part »….(petit clin d’oeil à Pierre Rabhi qui en a fait son leiltmotiv…

Donc, ma petite contribution…..la voici:

DSC_0126

J’ai trouvé le patron chez « Better than butter » et je la remercie (j’ai d’ailleurs piqué sa recette de dentifrice et j’en suis ravie) , n’ayant pas réussi à le télécharger pour l’imprimer, je l’ai recopié en suivant ses indications de mesures et je me suis servie d’une règle de couture (avec un côté arrondi) , aucune difficulté, il suffit de se lancer.

DSC_0123Pour le tissu, j’ai donc utilisé:

-un reste de serviettes/gant de toilette pour la partie absorbante à l’intérieur,

-un coupon de coton doux pour la partie en contact avec la peau,

-un tissu imperméable, sur les sites visités, on appelle cela du PUL (moi j’avais du tissu, genre « occultant » et ça va très bien.

J’ai aussi choisi de fixer un bouton pression, mais on peut coudre un bouton si on préfère.

DSC_0122Petite précision concernant le patron:

il faut découper la partie rectangulaire à l’intérieur du dessin du patron pour pouvoir se servir de ce patron sur le tissu absorbant.

On se sert ensuite de la partie extérieure (la plus grande) du patron pour découper cette forme dans les deux autres tissus.

La partie intérieure du patron (la forme arrondie plus petite) sert de repère pour la couture.

DSC_0124

J’ai testé MA serviette et franchement, c’est très confortable et facile à utiliser car les boutons pressions permettent de la fermer une fois qu’elle est usagée. Comme je l’avais déjà expliqué ici, j’utilise des coupelles pendant la période fatidique, ces serviettes sont donc pour moi un complément.

Je sais que certaines filles ne se servent que de ça, elles ont donc des serviettes plus grandes, plus absorbantes et c’est aussi facile à faire.

Je prévois de me coudre un petit sac  de rangement. Le bémol, c’est que je ne n’aime pas trop que quelqu’un puisse « tomber » dessus dans le bac à linge sale, du coup, je vais réfléchir aussi à un rangement rien que pour moi avant le lavage 😉

J’ai aussi commandé des « vraies » serviettes lavables chez Plim, elles ont l’air très bien, très douces, mais je ne les ai pas encore testées, je les trouve toutefois hors de prix.

DSC_0125

Coussin Carrousel, un peu bohème

Je l’ai terminé depuis un bon moment, mais j’avais largement laissé ce blog en suspend pendant plusieurs mois….il a même failli trépasser le pôvre!

donc, voici mon coussin Carrousel, une création de Purplelaines dont j’ai déjà parlé plusieurs fois sur ce blog: clic

On achète la laine au mètre, ça c’est vraiment bien, et elle est d’une excellente qualité, les explications sont très claires, no soucy de ce côté.

Juin (37)

le rendu est vraiment conforme à ce que j’attendais, mais j’ai eu peur pendant toute la réalisation du coussin car mes dimensions finales ne correspondent pas du tout au modèle, même après avoir bloqué un maximum. D’ailleurs il me restait pas mal de laine.

Certes, j’ai utilisé une autre laine pour la couleur écrue et là, c’est sûr, je ne pouvais pas avoir le même échantillon, j’ai adapté à ma sauce et sur cette portion, je me retrouve d’ailleurs à la bonne taille. Mais c’est sur toutes les autres que je n’y suis pas.

Heureusement, mes deux ronds sont identiques et j’ai cousu le coussin intérieur en tenant compte des dimensions du coussin que j’avais tricoté bien évidemment, blonde, mais pas trop quand même.

J’ai adoré faire le bouton. Je ne sais pas pourquoi, c’est astucieux et très facile, c’est la touche finale, et on est trop contente quand on le coud!

 

Juin (38)

En tout cas, il est très content dans mon salon ce petit coussin carrousel, je l’adore!

♥♥♥

 

le téléphone bien au chaud

Idéal pour un premier essai à la façon:  « faire soi-même », « Do It yourself », « DIY »…

du tricot mais pas trop, de la couture dans une juste mesure  ;).

Un tuto ci-dessous pour la laine que vous avez sous la main et pour la partie tissu, la machine à coudre n’est même pas obligatoire…

Pas d’excuse pour ne pas s’y mettre!

Je sais j’insiste mais je souhaite juste partager le bonheur que j’ai à faire ce genre de trucs .

housse de téléphone (8)

Impossible de prendre une photo du téléphone dans son étui…puisque je m’en sers pour prendre l’étui en photo… humhum.

Face avant:

housse de téléphone (6)

Vue de dos: (il y a un rang au point mousse, sous le ruban).

housse de téléphone (1)

Tuto:

Matériel:

-une demie pelote de laine+ aiguilles adéquates,

-un morceau de tissu,

-un biais assortis (ou un biais coupé dans ce tissu, voir lien vidéo plus bas)

– une pince à bouton pression et un bouton (facultatif).

  1.  Prendre une pelote  (une moitié suffit) de laine dont vous connaissez l’échantillon (celui-ci est indiqué sur le papier autour de la pelote), 10 cm*10cm = un nombre de mailles à monter *  nombre de rangs nécessaires pour obtenir 10 cm, se munir des aiguilles correspondantes (circulaires ou pas).
  2. Mesurer la largeur N du téléphone, la multiplier par 2 et rajouter 2 cm (pour l’épaisseur du téléphone et pour les coutures).
  3. Monter le nombre de mailles correspondantes à (2*N +2cm).
  4. tricoter en jersey (un rang endroit, un rang envers).
  5. Mesurer la hauteur du téléphone, ajouter 1 cm (pour l’épaisseur du bas du téléphone).
  6.  tricoter tranquillement le nombre de rangs nécessaires pour obtenir cette hauteur. Attention: 1.5cm avant d’arriver à cette hauteur, faire un rang au point mousse sur la moitié du nombre de mailles que vous avez sur l’aiguille et sur le devant du travail. La partie droite de votre travail correspond au dos de l’étui (c’est celle avec le point mousse).
  7. A la hauteur voulue, rabattre la moitié des mailles de la partie gauche, continuer à tricoter la partie droite jusqu’à ce qu’elle mesure 5 cm (seulement cette partie, à partir des mailles rabattues).
  8. Puis faire les trous pour passer le ruban: tricoter 2 m normalement,* faire un jeté, tricoter 2 m ensemble, 1 m normalement*, répéter de * à * jusqu’à la fin du rang.
  9. un rang.
  10.  rabattre au rang suivant, la partie tricot est terminée.
  11. mesurer exactement la partie entière de cet étui tricoter (sans la partie qui sert de rabat), ajouter 0.5cm sur un côté de la hauteur et sur un côté de la largeur.
  12. préparer du fil de la couleur du tricot pour la cannette (si vous utilisez une machine) et un fil de la couleur de la doublure choisie pour la bobine. régler sur point droit assez long (pas comme moi…)
  13.  faire un revers de 0.5 cm sur la largeur en haut du tissu, Coudre endroit de la doublure contre envers de l’étui tricoté, comme sur la photo: la partie tricotée de droite est le grand rectangle de tricot (le rabat est caché sous le tissu à gauche).

 

housse de téléphone (2)

Une fois cousu et remis à l’endroit: on voit la doublure, sur la partie tricotée de l’étui:

housse de téléphone (3)

14. coudre le fond de la doublure et le côté (bien aller jusqu’en haut, sur le revers du tricot).

15. coudre avec une aiguille à laine et la laine utilisée, les côtés de l’étui, passer le biais décoratif dans les trous, c’est fini!

16. on peut ajouter un bouton pression pour une fermeture plus sûre, mais ce n’est pas forcément nécessaire.

Pour fabriquer son propre biais dans le tissu de départ, clic sur ce lien vidéo.

 

housse de téléphone (5)

♥♥♥

 

« flash » le gilet qui a fait un bond dans le passé

Ou comment faire passer un pull à l’allure démodée pour un pull totalement swaggée. ( je viens de découvrir ce mot et sa signification grâce à Sophie Lambda et son article très drôle, c’est déjà soi-disant démodé et moi , comme une pauvre provinciale, je viens de le comprendre… en même temps, voir une chèvre et penser aussitôt qu’elle est swaggée, cela me pose beaucoup de questions!!!)

Revenons à nos moutons : J’ai un peu craqué sur la couleur de cette laine (désolée…) mais je n’ai pas trop regardé  la qualité (là, certaines se disent que je cumule volontairement les couacs, nenni).

Que voulez-vous, je le trouve tout de même beau ce gilet voilà pourquoi je le présente aujourd’hui, et ma petite mésaventure pourra peut-être servir à d’autres, à partir d’aujourd’hui donc :

« point de laine acrylique pour un motif à torsades si tu ne veux pas te retrouver avec un pull « près du corps années 80″….

 

DSC_0415

DSC_0416[1]

 

 

C’est un modèle Phildar enfants, « phildar créations n°5 ». J’ai bien conscience du manque d’attrait de celles qui me lisent pour des modèles qui ne sont peut-être plus en vente…j’espère tout de même que vous pourrez trouver le patron si jamais ce gilet vous plaît (dans une autre couleur et avec une laine non élastique, cela devrait plaire à beaucoup!!!)

De plus, il très facile à tricoter.    DSC_0417

Allez j’ose encore une anecdote pour bien enfoncer le clou (à force de faire des posts de ce genre je vais devoir modifier le thème du blog ou arrêter de poster!) : j’ai posé une fermeture éclair, mais je suis fidèle à ma blonditude et c’est une fermeture qui ne s’ouvre pas totalement..Bien sûr je m’en suis rendue compte après avoir cousu la moitié de la fermeture. Heureusement, le Dalton n°2 ne s’en plaint pas.

 

Le t-shirt est un « Love it , love it, love it », très chouette, dans une matière très confortable, un peu élastique (comme le pull!!!) , voilà l’ensemble que j’avais acheté:DSC_0057

 

♥♥♥

la housse de tablette qui promet des voyages

voilà un projet qui date qui date et qui est terminé!!! DSC_0407

Une housse pour la tablette tactile de mon alter ego.

J’avais téléchargé ce tuto clic   d’Aïkelo, merci à elle en passant. Je ne l’ai finalement pas utilisé totalement car  il est d’un niveau bien trop élevé pour moi, lorsque je me suis aperçue qu’il fallait poser du passepoil tout le tour….. comment dire j’ai cherché à faire autrement… et j’ai même omis de faire une petite poche extérieure zippée, oups…

J’avais néanmoins gardé précieusement ce tuto avant de me lancer car je n’avais pas trouvé le tissu commandé par monsieur: un imprimé planisphère.

 

DSC_0408Finalement, je l’ai trouvé sur tissu.net (après moult recherches sur des sites anglais qui ne livraient pas en France ou bien d’autres qui facturaient des frais importants).

Puis est venue l’ouverture du fameux magasin de tissus tout près de chez moi mais également présent en ligne, dont j’ai déjà parlé: Sudocoud j’y ai trouvé le tissu orange de la doublure pour réveiller le tout!!

Côté fermeture éclair, j’ai mon stock perso…

DSC_0409

Cette tablette est maintenant bien au chaud mais avant cela, j’ai essuyé quelques sueurs froides….après coup, je me dis que tout est pourtant logique mais pour moi, cela demande de la réflexion (miss gnangnan vient de parler désolée).

Car oui, il me semble que la couture est un art qui ne sied pas aux non-matheux,  et comme on me l’a répété durant toute mon enfnace  » je n’ai pas un esprit  matheux » ,pourtant j’aime beaucoup les maths… tout ça pour dire qu’avant d’être sûre de couper puis coudre, j’hésite , j’essaie, j’épingle, je retourne…. et miraculeusement..finalement… ça marche!!!!

Petit tuto rapido en 9 points dont seul le 6ème est difficile!!! :

A. couper 2 rectangles dans le tissu extérieur, 2 dans le tissus doublure et 2 dans le molleton. J’ai coupé un rectangle plus grand que la tablette de 2 cm sur tout le tour.

B.  Se procurer une fermeture éclair d’environ 35cm. Couper une grande bande rectangulaire qui servira à faire le pourtour dans le tissu extérieur, dans le tissu intérieur et dans le molleton (la longueur correspond au tour de la mesure de la tablette (+2cm) moins la longueur de la fermeture éclair .

C. Coudre la bande de molleton  et la bande de la doublure ensemble.

D. coudre le molleton sur les 2  grands rectangles de la doublure.

E. coudre une extrémité de la fermeture éclair prise entre la bande de tissu extérieur d’un côté (en faisant un rentré et endroit contre endroit) et la bande de molleton et tissu intérieur, faire la même chose avec l’autre extrémité de la fermeture. (ce point est précisé avec photo dans le tuto cité plus haut de Aïkelo, c’est tout de suite plus clair!).

On obtient une sorte de cercle composé de la fermeture éclair et des grandes bandes des deux tissus.

F. épingler ce « cercle » endroit contre endroit sur le tissu extérieur et le molleton. Il faut tout bien épingler et penser à garder un bout dans le tissu doublure correspondant au fond de la housse que l’on ne coudra pas et qui servira à tout retourner à la fin. On à donc la partie du tissu extérieur, épinglée sur la bande du pourtour en tissu extérieur et la fermeture éclair (on la voit à l’envers)  et en vis à vis la partie tissu intérieur+molleton épinglée aussi (et on le voit aussi à l’envers puisque tout est épinglé endroit contre endroit). coudre.. quand on est sûre que tout est bien en place…. Perso, j’ai vérifié plusieurs fois avant de tout coudre. J’ai cousu un morceau, j’ai retourné, puis j’ai continué petit à petit et finalement quand j’étais sûre, je me suis lancée, et là c’est une sacrée satisfaction!!!

G. Couper les coins.

H.tout retourner…… bonheur!!!!

I. coudre à la main le morceau de tissu intérieur qui a servi à retourner.

♥♥♥

couture fastoche

Je le disais, regarder l’émission « cousu main » m’a redonné envie de coudre, d’apprendre en fait…

J’avais une bonne excuse, il fallait un sac et une trousse pour le cours de « découverte de la musique » du Dalton n°2.

Ni une ni deux, en 1h30 tout était fait et pour une fois j’étais vraiment contente de moi, je progresse aussi de ce côté là.

J’ai trouvé un tuto pour la trousse chez troipom  un grand merci à elle!

et pour le sac, ici chez couture facile    (avec ce nom là je ne pouvais que sauter dessus!).

Conclusion, si vous débutez (enfin pour la fermeture éclair, il faut tout de même avoir fait quelques brouillons avant il me semble), et que vous hésitez à vous lancer, n’hésitez plus, commencez par le sac c’est vraiment le top, vous pouvez même vous faire plaisir sur le tissu, c’est inratable et c’est pratique!!

Il n’est pas doublé mais les finitions de coutures à l’intérieur sont propres.

 

DSC_0336

 

DSC_0335

 

 

 

DSC_0334   DSC_0337

Vous vous demandez pourquoi j’ai choisi cette couleur:                   parce que je n’ai pas de filles!!!!         et que j’aime le mélange des genres (voir le sous-titre de mon blog sur la bannière), oui, chez nous les garçons jouent aux jeux « de garçons » mais aussi à la cuisine ou à la poupée (mes vieilles Barbies auront au moins servies puisque moi je n’en ai presque rien fait, mis à part leur coudre des pseudo couverture-robe-bustier affreux).

 

DSC_0339

 

 

DSC_0341

 

Je suis ravie-contente!!!!

♥♥♥

cousu main….

Mââgnifiiique!!!

Je ne regarde plus du tout la télé depuis quelques temps (et je me sens très très bien docteur), je viens de découvrir en écoutant la radio, que la fameuse émission de concours de couture pour amateur en Anglais, que m’avait fait découvrir Annette du Blogàhistoire l’année dernière, est arrivé sur M6 depuis….. plusieurs semaines je crois.

Je suis entrain de regarder en streaming, je sens que ça va me plaire.

le lien: http://www.6play.fr/m6/cousu-main/11384954-episode-1-le-coton#/m6/cousu-main/11384954-episode-1-le-coton

Vous l’avez vue? ça vous plaît?

Pour les débutants, ça doit être chouette à regarder.

♪♫♪♫

Comment fusiller un joli patron, 2ème (2nde?) partie

Comme je le disais la dernière fois, je visite souvent madame « Lapouleàpetitspas » et je rêvasse beaucoup devant ses créations. Son point fort en couture il me semble, c’est de nous concocter des tutos archi-simples qui nous permettent, à nous, à moi, les couturières trèèèès débutantes , d’oser se lancer.

Donc, après avoir vu ça , je n’ai pas longtemps hésité. Me voilà en quête du tissu crépon noir chez le seul vendeur de tissu abordable près de chez moi, j’ai nommé: Mondial T. et je ne le nommerai qu’une fois car je n’irai plus, c’est décidé ! (cet achat, c’est le point final de mes déceptions chez eux, jamais ce que je cherche, en gros, jamais ce que la Poule préconise, juste des tissus de grand-mère, même pas kistch, même pas agréables au toucher, et je m’arrêterai là…). Ne voulant pas repartir bredouille, je décide tout de même de prendre un coupon du tissu se rapprochant le plus de celui recherché, mais ce n’est sans compter mon manque d’expérience et donc mon manque d’anticipation quant aux péripéties qui m’attendent!!!

Ne souhaitant pas dépenser trop ( pingre tu es, pingre tu le resteras), je me dis que je trouverai sûrement chez moi, du biais ou du tissu me permettant de fabriquer un biais.

Voilà, j’ai tout ce qu’il me faut.

Je me lance dans l’ouvrage facile, je découpe et je commence à essayer de placer mon pseudo-biais (car, pour l’encolure, ce n’en est pas un, c’est un ruban). Je vous passe les détails, le tissu est impossible à coudre, placer un ruban en guise de biais c’est tout simplement n’importe quoi, la cata!

Sur la photo je n’ai pas terminé la deuxième manche, car, je ne sais pas pourquoi, je ne trouve plus la motivation……………et là, je me rends compte que même la photo  me montre à quel point c’est triste cette histoire « d’une petite bonne femme qui aimerait tant se faire une jolie robe s’en trop de mal et qui, même avec la meilleure volonté, se rend bien compte qu’elle n’est pas douée ». Et non je n’exagère pas, je suis dégoûtée, pour une fois que je prends réellement du temps pour coudre, ce n’est qu’une succession de déceptions. Non  alors, on ne rigole pas avec la couture! j’espère qu’un jour j’aurai le déclic, comme pour le tricot!

 

Mon conte merveilleux n’est pas terminé:

la cerise sur le gâteau la voilà:

 

 

DSC_0121

mhhhh je vais être très chouette dans cette tenue un rien aguicheuse voire totalement ridicule!

 

Bon, tout n’est pas perdu car j’ai un trait de caractère en particulier: je suis têtue (je préfère opiniâtre ça sonne mieux..humhum..), donc je suis sur le point d’essayer de régler le problème de la transparence grâce à une commande de tissu toute récente pour faire une doublure légère et du vrai biais noir pour refaire l’encolure. Néanmoins, je le sens mal, très mal.

 

♥♥♥

Le clown se rebiffe

Ce n’est pas que je suis vraiment têtue, obstinée, entêtée….. mais bon, mon clown a eu sa revanche!

un petit AVANT/ APRES:

AVANT:

J’étais serrée,

il faisait beau et chaud (belle contrepèterie!),

APRES:

Je suis à l’aise,

il fait 3 degrés dehors…

Lors de mon séjour chez les clowns sous le chapiteau, j’ai dû prendre goût aux tours de passe-passe et je me suis dit que rien n’était perdu pour ce petit haut puisqu’il me restait un peu de tissu.

-J’ai coupé de chaque côté du t-shirt en partant du bas jusqu’au bout de la manche.

-J’ai recousu à cet endroit une bande de 10 cm de large sur la longueur nécessaire.

-puis, refait les ourlets manches et bas.

-comme le top était plus ample, l’encolure était elle aussi encore plus ample, j’ai donc choisi de faire quelques plis devant.
Ma foi, je suis plutôt contente d’avoir sauvé ce tissu, surtout qu’avant la modification, j’ai tenté à nouveau de l’enfiler pour aller au boulot et au moment de mettre mes chaussures, j’ai plié le bras droit et le tissu trop tendu  s’est mis à hurler de mécontentement, il a craqué…

L’autre point non négligeable c’est le 2ème tour de passe-passe concernant mon bidon: tchouc tchouc, Garrcimore! disparu sous le top ample!!!!

Top perso donc, pantalon 7/8 chino 9 euros chez Auchan, bottes cuir La Halle.

Photo de chez « flou » (j’ai un abonnement).

☺☺☺

Clown blanc VS clown bleu

Tout a commencé cet été par un pantalon…………………………………………………

bleu.
Mais bien coupé.

Chino, avec pinces qui montent à la taille.

Puis, je n’ai pas su comment l’assortir:  avec du blanc, oui c’est un peu facile et terne à mon goût, puis, j’ai trouvé un siouper tissu chez mondial, et j’ai cousu, et voilà, maintenant j’ai l’air d’un clown bleu mais joyeux.

pantalon Queens, blazer autre ton

Sinon, le tissu était vraiment chouette, je n’ai pas hésité longtemps, et dans ce genre de magasin, pour une débutante comme moi, c’est pas facile de faire le tri entre les beaux tissus, de belle qualité, pas trop chers, de la bonne taille…..et pourquoi pas celui-là? oui mais je vais faire quoi avec? et celui-là, oh pis non, celui-là, ha et là, si je regarde en-dessous, peut-être que je vais trouver la perle rare que personne n’a vu: ha non, en fait en-dessous ce sont les stocks de tissus du dessus: grand très grand moment de solitude!!

En plus, il vaut mieux savoir ce que l’on veut car: non seulement on attend souvent un bon moment pour que quelqu’un vienne nous tailler un coupon, et là, il y a de grandes chances que je remette en question l’intégralité de mes choix si j’attends trop longtemps, mais en plus, je sais que tout mon petit monde m’attend à la maison…et c’est là que je fait les mauvais achats, en me dépêchant!!!

Oui, sinon le tissu, était chouette:

Il est passé de vie à trépas en une paire d’heures, avec un patron que j’avais fabriqué avec l’aide d’un ancien top Morgan, au tout tout début de mon auto-apprentissage couture, il y a 3 ou 4 ans .

C’est là que commence le numéro de clown:

1) jonglage avec les annotations qui ne veulent rien dire sur le patron, ainsi que celles qui auraient pu servir mais qui n’y sont pas et surtout, oh surtout (j’ose ou pas?) un demi-dos  en un seul morceau!  youuuuuuuuuuhou! donc impossible d’avoir une vraie symétrie, sauf en le pliant en deux, mais quel côté choisir???

2) équilibriste pour la coupe et l’assemblage, presque sans problème, aucune chute, sans filet!!!
3) grand final: l’essayage, et là, oh je me suis maudite: j’ai taillé un top avec un patron de t-shirt qui, à l’origine était élastique!! quand je vous disais qu’il manquait des annotations indispensables!! j’ai cousu du 34 ou du 16 ans!!!! bouhhhh! si ça intéresse quelqu’un, pas de problème.

encolure large bateau

J’ai plus qu’à fignoler les poses et je peux postuler chez Zavatta: si, si,  je peux respirer, c’est juste que j’ai beaucoup de mal à l’enfiler et à l’ôter (2ème grand moment de solitude)

la prochaine fois,   a priori,  je serai plus en adéquation avec les couleurs de la saison…

♪♪♪

 

Et que ça saute!!

Une fois n’est pas coutume, La Poule a sévi chez moi avec son tuto du sac de sport, tout simplement génial. Cela fait 3 fois que je l’utilise et c’est un régal.

J’ai choisi ici un tissu toile ciré pour l’extérieur et une doublure type opaque pour les rideaux, parfait pour rendre le sac imperméable en cas de grosse suée après la séance sportive.

Réveillé par une fermeture éclair flashy et hop, le tour est joué.

Re-hop! prête pour la salle de sport!

C’est une paire de baskets bicolores pour bisounours là juste à côté du sac ???

Ma deuxième version est le sac de rugby, avec un ballon en appliqué:  on découpe la forme du ballon dans une chute de jean, on marque au crayon les traits et on les repasse au point zig-zag très serré d’une couleur assortie à la fermeture éclair.

J’ai utilisé un lin gris clair pour l’extérieur et toujours le tissu opaque imperméable pour l’extérieur et là, vu l’état des vêtements après la séance de rugby, je ne suis pas mécontente d’avoir juste à passer un petit coup d’éponge au lieu de laver le sac à chaque fois.

Version pop grâce à une toile ciré pour l’extérieur et voilà, là j’ai plus d’excuse pour zapper la séance de « Sh’bam » du mardi soir l’hiver!

Merci La Poule!!