pull loose

Pull LAREUNION

Pull sorti de ma petite tête grâce au neurone caché au fond à gauche.

Réalisé sur l’île de La Réunion, porté à la montagne avec des poses improbables…

On remarquera mes anneaux marqueurs de compet’

C’est un pull hyper comfy, loose, dos ajouré et manches ballons.

 Il faut 7 pelotes de Kidsilk brushed , Drops. Pour les aiguilles, il faut des circulaires n°9….

pull-reunion-1

01-2016-12

dsc_0485

dsc_0466dsc_0705

dsc_0715dsc_0716dsc_0717pull-reunion-2

♥♥♥

Publicités

2 pulls « Odette » pour maman et soeurette

Tout d’abord : « bonne année créative à toutes et tous! »

Pour noël, je me suis transformée en Mère Noël, j’ai tricoté deux modèles de « unepouleàpetitspas »: le Odette Jolie (gratuit ici) et le Asymetricodette (ici puis il faut acheter le tuto sur son site de vente).

Les mélanges de laine sont les mêmes pour les deux pulls, c’est vraiment un régal de moelleux et de douceur): de l’alpaga et du kidsilk (mohair et soie) le tout en aiguille n°5, clic ici pour la couleur chameau du pull Asymetricodette.

Si vous vous lancez dans ces pulls, sachez que ce sont des pulls plutôt larges et que, pour moi en tout cas, les manches sont trop courtes d’au moins 5 cm et je rallongerai le buste de 2-3 cm la prochaine fois. Pour le Odette Jolie, je conseille aussi et surtout (car j’ai failli hurler) d’élargir l’encolure (c’était un des 1ers tutos de La Poule), ce qui n’est pas du tout le cas pour l’asymétric odette, aucun problème pour celui-ci.

voici donc l‘AsymetricOdette, j’ai acheté le tuto de ce pull initialement pour comprendre cette histoire de torsades qui partent sur le côté en diagonale, et voilà, maintenant j’ai compris. Cependant, j’ai adoré tricoté ce pull pour tous ces jolis points.

DSC_1681 - Copie

 

Avant le montage des différentes pièces (dos+devant+manches):

Comme pour les précédents tricots, j’ai cousu une étiquette venant de chez « fibres et créations », j’aime beaucoup ces étiquettes, mais celles marquées MNI (Maille Name IS) ne m’inspirent pas, dommage. clic

DSC_1726

Pour le OdetteJolie, Je l’avais déjà tricoté ici  , j’étais restée sur un échec car je n’avais pas assez de laine, j’avais bidouillé mais le résultat n’était pas mal, comble de malheur, quelques temps après, j’ai feutré le pull… et je suis une fille obstinée (trop).

Donc  voici les devant et dos du Odette Jolie: pour améliorer encore le modèle, je pense qu’il faudrait (comme pour l’asymetric odette) commencer le bas du pull avec deux mailles de moins pour les côtes et augmenter de 2 mailles sur le 1er rang de point mousse, ainsi le bas du pull serait moins lâche.

Je trouve vraiment ce modèle magnifique, le montage est original :on tricote les parties ajourées et les torsades séparément puischaque côtés et manches d’un seul morceaux à plat que l’on replie en deux, puis on coud tous les morceaux ensemble, il faut ensuite relever des mailles pour l’encolure.

   DSC_1551 - Copie  DSC_1691 - Copie  DSC_1683 - Copie

 

 

 

 

♪♪♪

Le simplissime

DSC_0695Ce que je préfère sur cette photo, c’est l’ arrière- plan…Carte postale…

 

 

DSC_0691Non, non il est propre mon miroir!! non mais, c’est un miroir d’époque, les tâches aussi le sont c’est tout.

La grosse tâche au milieu, c’est moi, c’est pour vous montrer un pull que je viens de terminer sans patron, en liberté totale, super facile à faire avec très peu de coutures puisqu’il est tricoté en un seul morceau. J’ai juste relevé des mailles pour faire une encolure, mais elle peut même rester brute.

aiguilles 5, c’est du rapide!

J’ai utilisé du Kidsilk  et de l’alpaga (deux mélanges de bleu marine de chez Drops).

Je voulais un pull encore plus large, ce sera pour la prochaine fois. Pour le porter avec une chemise ou une blouse, il peut aisément être tricoté avec 10 cm de plus en long (hauteur totale), et en large et même pour la hauteur des manches on peut ajouter des cm.

Pour un pull plus long et large que le mien sur les recommandations ci-dessus, il faut sûrement compter 800 m de chaque fil du mélange que l’on peut trouver ici (elles sont en solde en ce moment) on peut aussi trouver de l’alpaga de très bonne qualité en 100g ici

DSC_0696

donc, le petit décalage entre le devant et le dos, c’est……….exprès!!

 

 

DSC_0705

et là, le teint blafard, c’est lorsqu’on ose se prendre en photo juste, tout juste à la sortie d’une grippe carabinée!  je vous ai tout de même épargné le regard de droguée avec les paupières du dessus qui n’arrivent pas à s’ouvrir entièrement…

non l’important, c’est l’encolure du pull…

 

DSC_0710

Celle-là, je ne sais plus pourquoi je l’ai mise, mais, elle est bien quand même.

 

DSC_0743

et puis celle-là aussi.

Ci-dessous, mon petit plan : un seul morceau donc (même si on laisse en attente les mailles lorsqu’on fait le trou pour l’encolure, on les reprend après pour terminer le dos). Le bas du morceau, c’est le devant, le haut c’est le dos, on plie tout l’un sur l’autre et il n’y a plus qu’à coudre les côtés et les dessous des bras, fastoche je vous dis!

 

DSC_0753

Pour démarrer, c’est simple, réfléchissez à la largeur du pull que vous voulez (je préconise 55 cm pour qqln faisant du 38), faire un échantillon avec les deux fils (=tricoter en jersey un nombre de mailles au hasard et monter jusqu’à 10cm). Mesurer 10 cm et compter le nombre de mailles et de rangs nécessaires , le noter.

Monter le nombre de mailles pour obtenir 55cm (produit en croiiiiiiix je vous aime), tricoter en côtes deux deux sur 10 rg (ou 4 cm environ).

Puis tricoter en jersey jusqu’à la hauteur sous manches voulue (par exemple 30 cm).

Stop.

A la fin du rang, monter un nombre de mailles nécessaires en plus sur les aiguilles pour tricoter les manches (par exemple, il m’a fallu 32 mailles pour des manches de 25 cm de long) (super vidéo ici!), ce rang de nouvelles mailles n’est jamais facile on a l’impression que les mailles sont mal faites, mais ensuite, vous verrez ça ne se voit plus. Faire la même chose sur le rang retour, car on a souvent deux bras.

Pour faire une bordure au bout des manches, tricoter alors les 5 premières mailles et les 5 dernières de chaque rang  (qui sont maintenant très longs) en alternant juste sur ces 5 mailles un rang au point mousse et un rang en jersey endroit.

 

Maintenant, l’étape la plus pénible: à 40 cm de hauteur totale rabattre 20 mailles (ou le nombre voulu) au centre du travail pour obtenir la base de l’encolure (environ 15cm de large), puis continuer un côté à la fois en rabattant régulièrement du côté de l’encolure où vous en êtes ( par exemple pour le côté droit: 1 fois 4 m, 2 fois 3 mailles, 1 fois 2 mailles, et 3 fois une maille, un rang sur deux, c’est à dire à chaque fois que vous êtes au début de l’encolure ) l’encolure doit faire environ 25-30 cm de large à la fin  donc un seul côté rabattu doit faire 10 cm de large.

continuer à tricoter trois centimètres de plus sans diminution.

faire la même chose pour l’autre côté.

avant de rassembler les deux côtés, il faut remonter des mailles qui correspondront à l’encolure dos (on peut monter le nombre de mailles rabattues pour le devant en 4 fois: si on a rabattu en tout 40 mailles, on peut remonter 2 fois dix mailles de chaque côté et rejoindre au rang suivant toutes les mailles.

Tricoter droit jusqu’à ce que la hauteur de manche corresponde à celle du devant (sans oublier de continuer les rgs point mousse et jersey),.

rabattre les mailles des manches à la hauteur nécessaire,

continuer droit, finir en côtes 2×2 à la même hauteur que pour le devant mais rajouter une longueur de côté équivalente à la 1ère hauteur (d’où le décalage entre devant et dos)…

 

Bloquer le travail (l’humidifier et le fixer exactement à la taille voulue sur un grand carton, laisser sécher).

Coudre (clic sur cette vidéo en anglais mais les images suffisent) les côtés et les dessous de manches avec une aiguille à laine.

Si vous voulez, relever des mailles tout autour de l’encolure, fermer en rond, tricoter en côtes 2×2 sur 4 rangs et rabattre au rang suivant.

♥♥♥

 

3 en 1

Après avoir terminé la rédaction de ce post, je pourrais choisir de me mettre dans la case in ou la case out. Félicie a tellement bien résumé ce risque de dérapage dans son post  ! J’en suis loin, d’abord parce que je n’ai pas de chat , mais surtout car je suis loin d’atteindre son niveau de création.

Mais il est vrai que j’ai tout à la fois beaucoup de choses à dire et rien de vraiment transcendant en même temps. Je vais donc faire comme quand mon petit moi parle à son  lui-même: papoter comme une vraie fille!

3 en 1 donc, commençons par le SUJET  numéro 1:

  • L’anniversaire de Môsieur mon mèèèrrrri Rrrromain (avec l’accent de Cèline bien sûr):

Un jour de retard pour un petit repas qui ne casse pas trois pattes à un canard mais qui fait du bien quand même (pour le mot d’excuse concernant le jour de retard, voir avec Mme Gastro, svp).

Meniou:

Rillettes de saumon maison sur toast,

Ratatouille et jambon cru

Tarte tatin! (tatatin!, à la Renaud cette fois)

C’est ce dernier point qui est le plus intéressant, bien que le reste fût très bon aussi, d’ailleurs , voici humblement ma petite recette inventée sur le moment (je suis la reine de l’anticipation vous remarquerez):

Rillettes de saumon:

  1. hâcher/mixer de la ciboulette et du persil (+ aneth qui était absente ce jour -là mais qui aurait bien fait l’affaire dans le hachoir)
  2. ajouter un pavé de saumon cru+ le jus d’un demi-citron, mixer un peu.
  3. ajouter une grosse cuillère à soupe de crème fraîche épaisse+ poivre selon votre goût.
  4. ajouter une part d’environ un demi-centimètre de bûche au chèvre (j’ai goûté sans cet ingrédient et je dois dire que c’est trop fade à mon goût),
  5. mixer.

Tartiner de belles parts de pain grillé et déguster!!

Je sais, on ne voit pas les tartines, normal, on a tout mangé (même les petits se sont régalés), cette photo est primordiale pour autre chose:

La spatule en silicone! depuis que je l’ai, je peux m’en resservir 5 fois lors de la préparation d’un repas, c’est indispensable: elle ne fond pas dans une poêle chaude, convient même à une gauchère comme moi (tss tss comment ça vous comprenez mieux maintenant???), elle est souple, elle a deux côtés de taille différente et passe au lave-vaisselle, c’est mon amie anti-gaspi (y a qu’à voir la propreté du bol de robot!), et 6 euros sur le marché du coin.

La tarte tatin (normalement servie avec une boule de glace on est d’accord, mais rapport à mon mot d’excuses on va tout de même y aller molo):

C’est un grand classique, je suis loin de révolutionner quoi que ce soit je sais, mais c’est tellement bon  et je vais ici même révéler « THE secret recette » de pâte à tarte (recette de ma mamie de ch’nord, limite belche ) :

Avant tout, voici la source principale de mes inspirations culinaires (outre les superbes recettes sur vos blogs bien sûr que je compile régulièrement):

Je l’ai depuis une dizaine d’années et je dois dire qu’il est génial: il y a tout (ou presque, et quand ce n’est pas le cas, je rajoute ma recette en la glissant dans l’ordre alphabétique), c’est bien expliqué, à l’ancienne avec des photos, parfait!, on peut même trouver des pages avec des menus selon les saisons, d’autres selon le régime suivis, d’autres selon l’origine indienne, orientale….

donc: La pâte de mamie de ch’nord:

  1. mettre 250g à 300 g de farine blanche type 45 (ou plus selon votre goût),dans une jatte,
  2.  ajouter une bonne pincée de sel
  3. ajouter environ 100 g de sucre blond bio (je supprime uniquement cet ingrédient quand je fais une pâte pour préparation salée)
  4. faire ramollir 130g de beurre (non fondu), le déposer dans la jatte, commencer à mélanger un peu avec une cuillère en bois.
  5. ajouter une « lichette » de kirsch…
  6. mélanger à la cuillère puis utiliser tout de suite les grands moyens :pétrir à la main, essayer d’utiliser au maximum la paume:

7. si nécessaire, ajouter de l’eau à température ambiante (un peu à la fois) pour obtenir la texture de la photo.

8. laisser reposer.

Pour la Tatin:

  1. on prépare le caramel façon Jamie: je pose le moule à gâteau directement sur le gaz, 100g de sucre blond en morceaux+ 3 cuillerées à soupe d’eau à feu vif, on fait fondre en faisant tourner le plat et non pas en utilisant une spatule, quand tout est fondu on arrête le feu (normalement ça mousse un peu).
  2. Placer de gros morceaux de pommes sur le caramel refroidi:

3. parsemer d’un peu de beurre en morceaux et…..et ………et………; de cassonade !(encore un ingrédient magique de ch’nord!) pour les vraies belges, ce n’est pas la Vraie cassonade celle-ci (mais c’est celle qui se rapproche le plus de celle de mon enfance, dont le paquet avait une photo de petit garçon, coupe au bol, qui déguste une crêpe avec un grand sourire…):

4. abaisser la pâte, la poser sur les fruits, enfourner à 230°C  durant 30 mn (là encore je suis vieille France: j’utilise un four à gaz et j’adore).

5. Enfin, déguster: (je vous épargne la chanson d’anniversaire du « roi du monde » (bambino n°2): wouani nani versaire papa!!!!)

édit du jour: avant de déguster, il faut bien sûr retourner la tarte, sinon elle n’est pas Tatin, elle est juste tarte, et alors, ce n’est pas pareil!

♥♥♥

  •  SUJET Numéro 2:

Ma Denise est en kit! (traduire: en stand-by):

Kit Denise

Elle frétille dans sa boîte en voyant le colis dégoulinant que la factrice a apporté hier (je n’ose plus consulter mon compte en banque,)

laine des chez ardelaine commandée suite à la découverte de ces beaux ouvrages!

écheveaux en attente d’être mis en boule! (je crois que je vais essayer de dénicher un vieux « faiseur de pelote », ça a peut-être un vrai nom, mais je ne connais pas)

SUJET Numéro 3:

Je voulais montrer sur ce post, un pull que j’ai tricoté il y a déjà un an mais qui est tellement beau et agréable à porter que je me suis dit que cela pourrait intéresser certaines d’entre vous:

look vintage à ma manière:

c’est à dire avec un top en coton Zelles collection et

un vieux, très vieux Levis en velours rouge (Solange si tu me lis: ♥)

Le pull est un modèle de La Poule:  Odette la new), clic,  je dois vous dire que dans tous ses modèles je réduis la largeur des pulls de 5 bons centimètres, j’aurai pu encore réduire pour celui-là à cause de la laine utilisée. J’ai d’ailleurs dû coudre le col pour le resserrer car il était trop, beaucoup trop lâââche, le goujat!

(laine de chez monoprix couleur chocolat, 2010, et alpaga  assortis de chez Caserita)

J’adore le tombé !  Comme je viens de rééditer ce post avec des photos moins floues que la dernière fois, j’en profite pour en rajouter une ou deux:

Verdict du post:

En me relisant je me dis que je suis une fille normale: je fais des photos banales avec un appareil banal, mais je m’applique pour mes lecteurs quand même, je cuisine classique pour ceux que j’aime, je tricote économique car je ne suis pas Crésus, j’essaye de profiter de tous ces moments de bonheur et de les partager sur ce blog, m’enfin!, être normal c’est plutôt dans l’air du temps,  non? on peut donc, sans trop se vanter se dire que c’est un post : IN!

♣♣♣

Camélia

Camélia est la couleur que j’ai choisie pour le pull à trous de Phildar, un vieux rose en Phil’cotton 4.5 bio, j’adore!! (Je l’aime encore plus car les

voilà mes 8 pelotes utilisées, elles étaient en promo à 0.99eurosmmmm, je ne sais pas si je suis vraiment radine, mais tout de même, ça me parle quand la matière première est belle et pas chère, moins c’est coûteux, plus on peut en prendre, pfff, logique de fille quoi)

C’est un modèle tiré de ce livre:

C’est ce modèle tricoté en couleur Kraft, (Phil’écolo)

Le point utilisé est le « point bourse », c’est ultra simple à mémoriser mais moins à faire  (voyez les pitites irrégularités sur la photo du dessous): *un jeté, 2m env. ensemble,* répéter de *à* tout le temps et sur chaque rang.

Voilà pourquoi je n’ai pas tricoté ce pull en rond, le point étant le même sur les rangs pairs et impairs ce n’était pas possible, si ça l’est, qu’on me le dise!!! car, oui, j’ai essuyé un ou deux échecs avant de comprendre, (nin hin! )

Pour la forme du pull, encore une fois ultra simple: le devant et le dos sont tricotés exactement de la même façon, on augmente un chouilla la largeur pour les manches et on diminue régulièrement les épaules en laissant les mailles de l’encolure à rabattre en tout dernier.

Très agréable et rapide à faire, bref, un pull bonheuuur et un cadeau pour mes 35!!!

édit d’un jour: en version total punk,ça dévergonde un peu le pull (pantalon H&M)

♥♥♥

Que c’est bon

Que c’est bon les vacances à Oléron;

L’air marin, le sable, les vagues, l’horizon à perte de vue…rien n’est plus enivrant que de s’approcher de la nature à ce point.

En parlant de point, j’en ai fait quelques uns, nommés « point de bourse », qui n’a pas empli la mienne pour un iota (vive les dépannages de voiture en vacances!)

C’est tout de même un point ajouré très chouette (ha! mais je viens de comprendre, si le point de bourse est ajouré, le porte-monnaie est troué!!!)

J’ai intérêt à activer ce tricot coûte que coûte -huhuhu-

Le futur pull sera rose Camélia (Phil’cotton bio de Phildar), modèle tiré du Best of printemps 32, un petit pull loose comme je les aime):

à très vite ♥♥♥

accouchement sans douleur…

Non, je n’ai pas renouvelé cette merveilleuse expérience qui fût mienne 3 fois et tellement ohhhh! tellement agréable!

D’ailleurs, un des trois s’étant transformé depuis sa naissance en « Roi du monde et des phrases à rallonge », le voici en habit de fête, une demi-heure après avoir été tranquillement couché, m’avertissant solennellement la sucette au bec: « maman j’peux pas dormir mes ong’ y sont trop longs! » (ce n’est pas comme si j’avais tenté 50 fois, après le bain de lui couper les ongles!)

Voici donc le Roi de chez nous dans toute sa splendeur:

                    Son leitmotiv étant « la paix dans son royaume » il met beaucoup de coeur à retrouver la bonne humeur de maman après l’avoir poussée loin dans les tréfonds du reste des miettes de sa patience, et il possède une arme imparable: « maman ch’ui content te voir! »

ou encore: « maman va tricoter, allez va! » (ça c’est quand il veut faire sa bêtise incognito!)

Néanmoins, le doudou d’été est bien là et il a tenu ses promesses.

Depuis qu’il est tombé des aiguilles (4.5) il mène un prompt combat contre un autre doudou, mais plus ancien celui-là: le « Odette. »

Et tous les deux se disputent une place de choix,celle du doudou du matin frisquet.

L’un possède un atout de taille: la torsade,

mais  mais mais,il est tricoté en Worsted cotton, qui, bien que douce et bio; bouloche! (j’ai qu’à déboulocher on me dira!)

L’autre, le dernier né a, lui aussi, un atout: sa légèreté et sa douceur de rêêêêve (en Sierra).

Enfin voilà les bestiaux en plein combat:

Odette :1, doudou 0

revanche:

Doudou:1, odette: 0

EGALITE: les deux étant des modèles de madame La Poule, tutos à l’appui, tombé impeccable, loose comme on aime.

Se réchauffer

oui parce que quand même, c’est la loose totale ce temps.

Alors on va faire semblant de se couvrir, j’ai bien dit semblant , juste pour dire qu’on a compris, mais on se couvre léger léger, à trous trous quoi, en coton et à manches courtes!

Allez, on lui fait un appel du pied à mèrethéo, on porte le chapeau:

Modèle de La Poule, ici ;

Le fameux pull Isabel Marant à la sauce La Poule, réduit de quelques centimètres en largeur, et tricoté avec la laine Sweater de chez Laine et tricot (douce, facile à entretenir, et qui ne bouge pas!).

Je l’aimeuuuuu